Reflexion personnel sur le chômage

Publié le par vitae

Aujourd'hui,

Il n'y aura pas de CV ou de news de toutes sorte car j'ai envie de parler un peu de la vie de tout et de rien et surtout de mes pensées personnelles.
Oui, bah en faite j'ai pas de news, je suis fatigué et j'avoue avoir une flemme monumental aujourd'hui ^^.

Alors je vais vous parler de.... euh, je sais pas....

Ah si, de chômage :p, ou plus précisément de l'emploi en général et de ce problème récurrent, l'ambition bloqué par la réalité.

Alors, quand on est au chômage il y'a plusieurs moyen de retrouver du travail ( enfin un salaire vous m'avez compris ) :

-chercher un emploi fixe chez l'employeur ( CDI, CDD etc...)
-faire du free-lance
-faire de l'intérim
-créer son entreprise

Attention! je différencie l'entreprise du free-lance car le budget de départ est pas vraiment le même.
Je considère qu'on crée une entreprise à partir du moment ou on va voir nos amis les enf... euh les banquiers et qu'on fait les toutous en espérant avoir le chèque le plus gros du monde pour lancer une fusée sur jupiter (j'extrapole un peu ).


Alors la plupart du temps on se focalise sur le premier, à savoir, chercher bêtement un travail chez un employeur lambda dont on ne sait le plus souvent rien du tout à par sa page internet.

C'est facile, il suffit de se faire un beau CV et de l'envoyer à 10 millions d'entreprise en espérant que l'une d'elle se rendent compte à quel point on est indispensable pour elle.

Forcément une fois le boulot décroché c'est un cheque tous les mois et une vie pépère assurée.

Perso cette idée peut trouver son intérêt mais depuis le temps que je bosse je suis plus trop fan de ça .

La deuxième c'est faire du free-lance....
Mouais, alors il faut savoir que le free-lance, il vous faut trouver vos clients, faire les projets, gérer son temps de travail et ne pas déborder de partout, bon ça à l'avantage d'être gratuit et on peut démarrer de suite.

Il faut quand même savoir que trouver un client ne se fais pas de suite, et contrairement à la recherche d'emploi ce n'est pas dis que votre premier client vous offre un super projet qui vous calera pour minimum 1 an.
Ça risque fort d'être du style :

Paye 200 € , pour faire un excel...

ou autre délire dans ce genre.

Donc c'est tendu de faire du free-lance surtout quand on a une femme et des enfants à nourrir , ou alors notre femme est PDG mais si c'était vrai vous ne seriez pas la pour me lire ;).

Perso, je trouve ça trop chaud.

Que reste t'il?

l'interim?
Mouais ça se rapproche du free-lance sauf que c'est pas vous qui choisissez les clients et qu'en plus cela ne fonctionne que dans le bâtiment en ce moment.
Si vous avez l'âme d'un maçon ça peut aller mais si vous êtes comme moi un "penseur" ( je m'aime :p ) eh ben z'êtes mal barré.

Allez la dernière solution:

Entrepreneur ou plutôt dans mon cas auto entrepreneur.

Ok c'est pire que le freelance, j'avais dis que c'était trop chaud mais bon faut croire que j'aime les défis ( non je ne suis pas contradictoire ;) ).

Bon le problème reste le même il faut trouver des clients avant tout. Pas la peine d'aller pleurer chez le banquier avant d'avoir des clients, avec la crise vous êtes sur et certain de vous faire remballer, sauf si bien sur vous avez inventer l'algo permettant de gagner de l'argent en pêtant mais bon ( d'autres ont déjà réussi cela dit).

Personnellement disons que pour l'instant je vais me fixer sur l'entrepreneur.
Il parait qu'en ce moment un job est de plus en plus demandé vu qu'il est très récent c'est le travail de community manager. Ça tombe bien j'adore me balader sur twitter et tous les réseaux sociaux depuis un ptit moment.

J'ai décidé donc d'apprendre le boulot avec tous les articles concernant le community manager, après je trouve un client qui accepte que je promouvoir son entreprise sur les réseaux sociaux et c'est dans la poche, je pourrais créer ma propre entreprise de social branding ( j'adore inventer des mots tendances ).

Bon si ça tente des gens de me filer des fonds pour créer cette entreprise je suis preneur :p, j'ai déjà le nom tiens je l'appellerais "scentsy" comme les pot pourris, non je déconne j'aibien un nom d'entreprise mais avec tous les vautours qui trainent sur le web, je préfère le garder secret pour l'instant ^^.

et vous, sincèrement vous préférez utiliser quoi pour retrouver du travail en ce moment?

Commenter cet article